top of page

LA DIVINATION AUJOURD’HUI

Dernière mise à jour : 29 juil. 2022


Extrait de "L'ORACLE DIVINATOIRE D’ISORE VALLY La Symbolique Des Cartes

Jeu de 36 cartes divinatoires"


Il est une citation du mathématicien Henri POINCARE (1854-1912), que j’affectionne tout particulièrement et qui est la suivante : « C’est par l’intuition que l’on trouve et par la déduction que l’on prouve ».


Waouh ! Et c’est un mathématicien qui le dit !


Cet homme de science, dont le nom de famille semble l’avoir prédestiné à sa profession, pensait que la source de nos recherches réside dans notre intuition.


De nombreux consultants, chez qui je détecte clairement des aptitudes médiumniques me disent qu’ils ne sont pas médiums, mais qu’ils ont juste de l’intuition.


Si on s’en réfère au dictionnaire Larousse, dans sa première acception, l’intuition est une « Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l’expérience ».

Dans sa seconde définition elle est un « Sentiment irraisonné[1], non vérifiable qu’un évènement va se produire, que quelque chose existe ».


Cela vous étonne ? Attendez la suite !


S’il on vient à se demander ce qu’est un médium dans ce cas et que l’on s’en réfère toujours à ce même bon vieux dictionnaire Larousse, la compréhension s’affine.


En effet, on découvre que le terme médium provient du latin « medium » qui signifie « intermédiaire[2] » et qu’un médium est une « Personne capable de percevoir [3], par des moyens apparemment surnaturels[4], les messages des esprits des défunts et de servir d’intermédiaire entre les vivants et les morts ».


On découvre également dans une seconde définition qu’un médium est une « Personne douée de talents paranormaux[5] ».


Comme je suis une rationnelle dans l’âme, oui oui, vous avez bien lu, mais aussi une littéraire, je ne vais pas m’arrêter à cette analyse et je vais aller plus loin dans l’explication du texte de ces définitions, afin que vous compreniez qu’il n’y a aucune sorte de magie derrière tout cela, mais une science encore inconnue.


Allons-y !


Au travers de cette définition, le médium est jugé comme utilisant des moyens n’appartenant pas au monde réel, sortant du domaine de l’expérience et échappant aux lois de la nature.


Le jugement n’étant qu’une interprétation subjective, il est fondé dans ce cas précis sur le fait que l’activité médiumnique demeure un domaine encore inconnu.

Tout cela n’a de cesse d’entraîner d’autres questionnements. Peut-on réellement porter un jugement sur quelque chose d’intangible ? Est-ce raisonnable ? Ce qui est surnaturel aujourd’hui, le sera-t-il encore demain ?


Je crois sincèrement que des réponses seront très prochainement apportées à ce propos et que si elles existent déjà, qu’elles seront divulguées et portées à la connaissance du grand public.


En conclusion, tout est simple ! Il suffit juste d’un peu de logique pour comprendre que nous qualifions d’irrationnel et surnaturel ce que nous ne parvenons pas à expliquer. Fort heureusement, la science fait d’énormes progrès sur le sujet en s’intéressant à l’évolution naturelle de notre cerveau et aux facteurs non visibles par notre œil. Je vous invite vivement à vous pencher sur les travaux et recherches faits en physique quantique [6] et sur l’éther[7]. Vous trouverez quelques définitions en bas de page, mais pour comprendre il vous faudra approfondir et faire vos propres recherches.

Définitions à partir du dictionnaire Larousse : [1]« Sentiment irraisonné » : qui ne fait pas appel à la raison ou à la réflexion, soit qui ne s’en réfère pas à un mécanisme analytique. [2] « Intermédiaire » : qui est entre deux choses et forme une transition de l’une à l’autre, qui occupe une position moyenne. [3] « Percevoir » : parvenir à connaître, à distinguer quelque chose malgré la difficulté. [4] « Apparemment surnaturels » : qui si l’on en juge en l’observant est en dehors du naturel. [5] « Paranormaux » : se dit des phénomènes ne semblant pas s'inscrire dans le cadre des lois scientifiques actuellement établies. Définitions du dictionnaire Larousse : [6] Branche de la physique qui traite des propriétés des quantons. Quantons : Objet dont traite spécifiquement la théorie quantique. Les quantons se répartissent en deux classes différant par leurs propriétés collectives : les fermions et les bosons. [7] a. Selon les Anciens, fluide subtil, impondérable, remplissant les espaces situés au-delà de l'atmosphère terrestre. b. Air, atmosphère, ciel pur ; espaces célestes ; infini. c. Dans l'occultisme, substance primordiale et universelle, agent fluidique général capable de se particulariser. d. Milieu matériel hypothétique, remplissant tout l'espace mais impalpable, dans lequel les ondes lumineuses étaient censées se propager. (La notion d'éther a joué un rôle important dans l'élaboration de la théorie des phénomènes électromagnétiques. La théorie de la relativité restreinte a rendu inutile cette hypothèse ad hoc.) e. Nom générique des oxydes d'alkyle ou d'aryle, de formule générale R―O―R′. f. Oxyde d'éthyle, liquide incolore, volatil, hypnotique et anesthésique.


52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page